Centre de Recherche Translationnelle en Onco-Hématologie

Les formidables avancées dans la compréhension des mécanismes fondamentaux des sciences de la vie ne se sont pas traduites aussi rapidement que souhaité en améliorations thérapeutiques. Les causes de ce fossé qui s’est creusé entre les sciences fondamentales et la recherche clinique sont multiples mais la complexité des mécanismes étudiés en est la principale. Ces avancées ont provoqué la spécialisation croissante des laboratoires de recherche, favorisant les chercheurs issus des facultés des sciences, souvent éloignés des préocupations médicales.

C’est l’objet de la recherche translationnelle que de recréer un pont entre les connaissances de base, soit la recherche fondamentale, et la recherche clinique.

Elle cherche à « désenclaver » les équipes qui générent la connaissance et à intégrer sans délai leurs découvertes à la prise en charge clinique des patients. Lorsque cette communication existe, les résultats sont rapides et les développements spectaculaires.

Centre Médical Universitaire de Genève où se situe le CRTOH

C’est pourquoi L’UNIGE et les HUG ont décidé d’unir leurs forces avec un consortium de fondations privées, la Fondation Dr Henri Dubois-Ferrière Dinu Lipatti, la Fondation Copley May, la Fondation Medic, la Fondation Lombard Odier – Fonds Jean Pastré et la Ligue genevoise contre le cancer, afin de créer un Centre de recherche translationnelle en onco-hématologie (CRTOH). Ce centre permet d’établir un lien entre recherche fondamentale et recherche clinique mais il a également la vocation de devenir un pôle d’excellence qui contribuera au développement de nouvelles stratégies anti-cancer et de soins adaptés aux patients en fonction des spécificités de leur maladie.

Ce centre a la vocation de devenir un pôle d’excellence qui contribuera au développement de nouvelles stratégies anti-cancer

Initié fin 2015, l’engagement fort du consortium de fondations donatrices s’élève à plus de 5 M/CHF couvrant une période de 5 ans et rendra possible des avancées significatives dans le combat contre le cancer. Les membres du CRTOH travaillent aussi bien sur les mécanismes de la division cellulaire que sur l’immunothérapie, la génétique, ou sur des cancers affectant des organes particuliers tels que les ovaires, la prostate ou le sang.

1er symposium du CRTOH le 18 juin 2018 au Campus Biotech

Par ailleurs, le CRTOH est une pièce majeure du Centre suisse du cancer – Arc lémanique (SCCL), qui regroupe sous une même bannière les universités de Genève et de Lausanne, l’EPFL, les HUG et le CHUV. Le SCCL est le fruit d’une réflexion régionale pour le partage de connaissances, d’expertise et de formation pour une prise en charge optimale des patients.